Monday, June 19, 2017

Rat des Champs

J'adore la campagne. Je suis, sans doute, une ratée des champs. Içi en Saitama, la ville et la campagne sont très proches. Donc ce ne'st pas dûr trouver de la nature. Quand j'ai du temps, j'aime descendre du train une arrête avant ma ville et marcher. Un jour en Mai, j'ai pris un petit chemin qui a amené à ce petit champ de légumes.
 

Champs des oignon et quelque sorte de graine. 

Et voilà le beau champ qui je toujours passe en route au travail, remplis de petits fleurs!  
 
Les Japonais aiment de la beauté. En plus, ils sont ingénieux. À cause de leur histoire–des temps mauvais, de la guerre, et à cause d'une manque de resources et d'espace, ils font ceux qu'ils peuvent de ce qu'ils ont.  Donc, avec un peu d'imagination ils font des choses utiles et pratique–souvent recyclée–mais jolies.
 
Allez le Japon!

Sunday, June 11, 2017

Bonsai: Tout Petit Arbre

Les Japonais sont fort font les choses kawaii ou mignons et souvent tout petits. Un des choses est le bonsaï. Vous connaissent, je pense, qu'est-ce que c'est. Un petite, petite plante en forme d'un arbre, en faite il en est un.
La ville d'Omiya en Saitama est connu pour les bonsai. J'ai un étudiant de 75 ans qui est un maître de bonsai, et il a donné des 紅鳥花(bèni-tcho-hana), ou des 'oiseaux fleurs rouges', comme cadeaux à tous dans la classe.
Chouette, non? Comme un petit cérisier!

Une étudiante dans une autre classe a partagé avec nous des petits chocolats de Kyoto. Elles profitent bien de l'ombre, peut-être?

Les bonsaï sont façile. Donnez les de l'eau un ou deux fois par jour, et viola. Les fleurs s'épanouissent et tombent chaque jour. Le maître de bonsaï m'a dit qu'on peut faire des nouveaux arbres par couper les branches et les planter dans le sol. Je l'essayerai! Est-ce que tu as l'intérêt dans les bonsaï ou autres choses kawaii? ***** (English) Japanese are so good at creating kawaii things–or absolutely adorable and often tiny things. One of these things is the bonsai tree! You probably are familiar with bonsai already. You know it's a tree that looks like it went through a shrink machine. The city of Omiyage in Saitama Prefecture is famous for producing bonsai. One of the students in my class, a 75-year old man who studies English to keep from getting dementia and who happens to be a bonsai master gave everyone in the class a 紅鳥花(beni-cho-hana), or red bird flower bonsai. Aren't they too cute? Like miniature cherry trees? A student in another class shared her Kyoto chocolates with her classmates and me. These ladies are enjoying the shade, don't you think? Bonsai trees are easy. You just dive them water once or twice a day. The flowers bloom and fall in the span of one day. The bonsai master said we could make more bonsai trees out of these by simply clipping the branches and planting them in soil. I'll try it! How about you? Are you interested in bonsai or anything else kawaii

Friday, June 2, 2017

Ashikaga Flower Park: English

Hey! This post was a long time in coming! In March, part of my family came from Oklahoma to visit me and sister.  In April she and I took advantage of our spring breaks to travel to South Korea for 9 days and then to Kyoto for a weekend to see the sakura, Japan's world-famous cherry blossoms. Sakura season was beautiful, magical! Words can't describe the ephemeral beauty, and as ephemeral things do, both sakura season and spring break slipped away...but not to worry! The first week of of May (Golden Week in Japan) ushered in wisteria season! I went with my host parents to Ashikaga Flower Park in Tochigi prefecture the Monday after Golden Week. This park is world-famous, and I can see why! In bloom were purple wisteria, white wisteria, light pink wisteria, double-petal wisteria, wisteria walls, and many, many types of other flowers and flowering trees. And of course, a stop at the gift shop revealed all manner of wisteria-colored, scented, and flavored goods. (If you haven't smelled it before, wisteria has a distinct scent that once you get used to it is rather entrancing).
Those were two beautiful hours spent in that garden, despite the heat (hot as it was, there were dozens of gardeners dressed in charming yet practical outfits, hard at work)–and as I left, I felt like I was leaving Wonderland–perhaps I was!

Saturday, May 13, 2017

Wisteria Wonderland: Ashikaga Flower Park

Coucou, ça fait longtemps de ne pas vous en parler! En Mars, la famille est venu nous voir, moi et ma sœur. En Avril on a eu les vacances du printemps, et on est allées en Corée du Sud et puis à Kyoto voir sakura, les cérisiers trés connus du Japon. C'était une saison de beauté, de magie. Malheureusement, les vacances du printemps et aussi le saison de sakura sont finis, mais heureusement la première semaine de Mai a été Golden Week, 9 jours fériés, et les glycines ont été en fleur!
Je suis allée les voir avec mes parents d'accueil à l'Ashikaga Flower Park à la préfecture de Tochigi. C'est trés connu dans le monde, et je vois pourquoi.
 
Il y a des glycines violets...
(Ces branches viennent d'un seul arbre)
(La fragrance des fleurs est très fort, un peu unique, mais c'étais bien!)
(Des pétales doubles)
   
des glycines blanches...
des glycines rose claires...
et des autres fleurs aussi...
 
Et, c'est qui en faite, qui prends soigne des fleurs? On a vu beaucoup des jardiniers, en travaillant dans le chaleur (il faisait chaud ce jour!)
 
(J'adore les habilles des jardiniers et des ouvriers au Japon!)
 
On ne peut pas y aller sans son appareil photo!
  Après on a fait la tour du jardin (en arrêtant beaucoup pour prendre des photos, deux heures), on a finis avec un arrête au magasin des souvenirs...
   
et goûter des produits au goût de glycine qui a eu vraiment le goût des fleurs...
(Fuji saida, ou soda à la glycine)
C'est partis, l'été au Japon!
 

Tuesday, March 7, 2017

À Manger: Yakidango de Tokorozawa

L'autre jour des étudiants m'a dit que les yakidango sont une spécialité de Tokorozawa, ou j'habite maintenant. Ils sont des boules de mochi (gâteau de riz) sur un bâton, comme on fait pour la grillade. Mercredi j'ai eu du temps à midi après les cours, et je suis allée au bas de la colline où autrefois j'ai remarqué un panneau d'avertissement pour おだんご (odango) pour 100 yen.
"Un bâton, s'il vous plaît," j'ai demandé au garçon à travers le petit fenêtre. "Un moment, s'il vous plaît. Le charbon prend quelques minutes chauffer."
  Pendant il a préparé le charbon je lui ai demandé plusieurs questions et appris que apparement, ce magasin a été établis il y a 100 ans. Ils n'ont pas qu'un choix pour goût et ça c'est de sauce de soja, mais le mochi est tout fait main par lui et la petite vielle dame qui lui enseigne.
Quand le charbon a été bien chauffée, il a mis un bâton de trois boules de mochi en nature sur le chaude jusqu'au ils ont un peu de couleur. Après il a submergé le bâton dans le sauce de soja deux fois et le griller un peu plus, et voilà, il m'a présenté sur un petit plat les yakidango.  Désolée j'ai tout mangé avant penser de prendre une photo. Ils ont été chaud, salé, et trop bon! Je prendrera un photo la prochaine foi.
The other day some of my students told me that yankidango are a Tokorozawa (where I live now) specialty. They are grilled mochi rice cake balls on a stick, shishkabob-style. I had time at noon after my class, so I went down the hill to where I'd noticed a sign advertising おだんご (odango) for 100 yen. "One stick, please," I asked the young lad through the little window. "Just a moment, please. The charcoal takes a few minutes to heat up." While he fanned the charcoal I asked him a few questions, and I found out that apparently that shop was first established 100 years ago. They only have one choice of flavor on their menu–soy sauce–but all their mochi is handmade by him and the old lady who teaches him. When the charcoal was hot, he set one stick with three plain mochi balls over it and grilled them until they were just turning brown. Then he dipped them in a bucket of soy sauce, returned them to the heat, dipped once more, and grilled them a little longer before presenting them to me on a pretty porcelain tray. Sorry I didn't take a picture of them on it! I gobbled them up while they were hot. I'll take a picture next time!

Sunday, February 26, 2017

Aller Visiter: Some no Komichi

Nakai (中井)
Je suis allée samedi à Nakai (中井)pour Some no Komichi (染めの小道). En ancien temps, Nakai a été le centre de teindre les tissus de kimono. Maintenant, il y a cette fête, ou la ville et transformé–les magasins et les restau accrochent des rideaux de motifs traditionnels devant les portes, ils font de l'art avec le tissu de kimono, et la plus impressionnante, ils accrochent des longs tissus au dessus de la rivière Myoshoji (妙正寺川)pour 300 mètres.
Ils ont été très beaux!

Il y avait des tissus teint par les petits aussi, en beaucoup de couleur.

Il faisait froid samedi, mais les gens à venu de partout avec leurs photos appareils, et ils ont profité bien je pense!

***

 

On Saturday I went to Nakai(中井)for Some no Komichi (染めの小道). A long time ago, Nakai used to be the center for kimono cloth dyeing. These days they have an event once a year in which the whole town is transformed–the shops and restaurants hang curtains out front with traditional designs, they have booths selling silk knick-knacks, and the most impressive thing is the River Gallery. Along 300 meters of the Myoshoji River (妙正寺川)they hang strips of dyed fabric. They were really beautiful, some really vibrant, others more mute colors. Some of them were dyed by local school kids. It was cold that day, but lots of people came from everywhere with their cameras, and I think they were glad they came!

Sunday, February 19, 2017

Aller Visité: Musée du Papier

Quand j'ai été en France, j'ai visité le moulin à Papier à Brousse. Le monsieur qui m'a donné une visite guidée avec une traduction anglaise m'a conseillé de visiter un moulin à papier au Japon, parce qu'il sait que le Japon et fort l'en faire. Donc, enfin je suis allée samedi à la Musée du Papier en Oji avec ma sœur et une groupe de Meetup. Il n'y a plus des moulins en Oji, mais j'ai appris un peu de l'histoire du papier au Japon. L'art de faire papier est arrivé en 610, et d'abord c'était utilisé surtout pour écrire les soutras Bouddhistes. Après ils l'ont utilisé pour pleine de choses, des habilles à leurs portes glissantes à les messages écrit par les samurai.
Un kimono en papier (1987), ce n'est pas très pratique en été–on ne peut pas le lave!
 
Ce n'est pas du cuir, c'est du papier!
Les étapes pour faire de faux cuir
En 1719 un français qui s'appelle Rene de Reaumur a découvris que le papier peut-être fait du bois. Il l'a découvris en regardant une ruche d'abeilles. Ça a l'aidé le Japon.
Après voir la musée on a eu l'occasion de faire une carte postale avec washi, le papier fait dans la manière japonaise. C'était très bien organisé et amusante!
Ils ont pris les fibres des boîtes vides du lait! Au Japon, 2/3 du papier est font des matériaux recyclés. C'est grâce à leur système compliqué de séparer les ordures.
L'expérience a été diférent de mon expérience en France, mais les deux m'a plu.